Voici mon premier article de vulgarisation scientifique…ça ne va par être facile !

L’idée de cet article me vient de la lecture du début du livre d’Etienne Klein, « Petit voyage dans le monde des quanta ».

J’ai regardé pas mal de conférence de E. Klein, sur Youtube, que je trouve faciles à suivre mais la lecture de ses ouvrages est un cran au dessus en terme de compréhension.

Dans le chapitre « La faillite des concepts familiers », il explique, de façon particulièrement intéressante, les connaissances actuelles sur le déplacement des particules (les électrons, protons, neutrons, atomes…) et les expériences qui ont amené à ces connaissances (expériences plus compliquées à retenir et j’avoue que je suis un peu passée à côté, mais ce qui compte, c’est la conclusion).

Donc ces découvertes montrent que les particules ont deux types de mouvements: ondulatoires et  corpusculaires.

Le mouvement corpusculaire est facile à appréhender. Dans le livre, ils parlent de billes mais un bon ballon de football, c’est pas mal non plus.

Le mouvement ondulatoire, c’est plus complexe à intégrer, en tout cas pour moi, dont les cours de physique remontent à l’antiquité (XXème siècle !!!)

J’ai trouvé deux articles intéressants sur les ondes sur internet, un de l’Observatoire de Paris, où l’image du petit canard est vraiment sympathique, un du site Orange, simple et d’ailleurs qui m’incitera a en lire plus sur la 4G et la wifi. Et bien sûr, sur wikipedia, l’article Dualité onde-corpuscule.

Là, j’ai fait mon premier saut vers le plafond. Mais pourquoi parle t’on de dualité ? C’est un terme plutôt négatif…je vais y revenir.

Si j’en reviens à l’explication via l’expérience, le fait que la particule se comporte comme un corpuscule ou comme une onde ne vient pas de la nature de son mouvement propre mais de l’instrument qui effectue la mesure de ce mouvement.

Là, deuxième saut au plafond. N’avez-vous pas entendu ce type de phrase:  » Les particules modifient leur comportement quand elles sont observées ».  « C’est donc l’observation qui crée la réalité ». « Les particules sont intelligentes et sont sensibles à notre intention »…

Moi qui lis pas mal de science fiction, oui, c’est très intéressant, génial de partir sur cette voie là pour écrire… de la fiction. Mais c’est complètement faux. La particule réagit par rapport à un instrument de mesure mais pas par rapport à un être humain en train de la regarder…et bien, si vous projetez cela un peu plus loin et en parlez autour de vous, vous verrez que c’est rentré dans une sorte de croyance ésotérique de la physique quantique et même si vous tapez « Esotérisme quantique » sur internet, et bien il existe toute une littérature et des journaux qui partent dans ce sens…incroyable. La religion quantique, ça m’épate!

De mon côté, il me reste à lire beaucoup pour continuer à intégrer ces notions et les autres de cette science si passionnante. Cependant, comme j’aime spéculer, je finirais cet article sur ma vision de l’avenir par rapport à ce point.

Et bien, dans 5, 10, 100, 200 ans, le terme de dualité va disparaître. Pour moi, il n’y a pas dualité, il y a juste un troisième type de mouvement que nous n’avons pas encore complètement décrypté et pour lequel un jour, un scientifique brillant, créera l’appareil qui permettra de le mesurer différemment et certainement d’en retirer de nouvelles théories.

Vous n’y croyez pas? Invitez Archimède et montrez lui votre four à micro-onde…il risque de se noyer dans son prochain bain.

Les articles parlent d’ondes de probabilité. Cela m’a rappelé les mathématiques du chaos et le fait qu’il y a tellement de variables dans un système, que les conditions initiales de ce système sont si importantes que nous ne pouvons pas déterminer l’évolution du système. Mais le chaos provient d’équations non linéaires. Bon, comme je n’ai pas lu encore le chapitre sur l’équation de Schrödinger, linéaire, il y a de fortes chance que cela n’est rien à voir avec le chaos. C’est ça la science, ça interpelle. Il faut donc avancer!

(le chaos quantique fait l’objet de quelques articles sur internet, par exemple dans  Futura Science)

En écrivant cet article, moi, débutante dans l’apprentissage de la physique quantique, je suis tombée sur un article du CNRS, Qu’est-ce que le hasard quantique? Génial de voir tant de choses que je vais découvrir dans les prochains mois.