« Derrière toute profonde haine il y a une histoire d’amour. »
Chapitre 14

 

Voilà, cet après-midi, je viens juste de terminer La Cité des Miroirs de Justin Cronin
Il est toujours un peu difficile de quitter des personnages que l’on suit depuis si longtemps…

Alors quel est le sujet de cette histoire ? Juste la fin de l’humanité telle que nous la connaissons, ravagée par un virus type vampire. L’essentiel du livre se passe en Amérique du Nord.

Ce livre fait partie de la trilogie Le Passage, dont le premier livre est paru en 2011.

De mon côté, j’ai lu les 3 tomes :

  • Le Passage en Août 2011
  • Les Douze en Août 2014
  • La Cité des Miroirs en Février 2018

Beaucoup de temps entre chaque livre ! Car l’auteur a mis beaucoup de temps à les écrire….

Je me rappelle quand j’ai commencé le deuxième tome, franchement 4 ans plus tard, je ne me rappelais plus du premier… que pourtant j’avais adoré.

Là, dans le troisième tome, l’introduction du livre est géniale car elle rappelle l’histoire et les personnages des deux premiers volets.

Je suis une grande lectrice de Stephen King et la quatrième de couverture dit « Justin Cronin, le nouveau King » et c’est vrai. Je me suis autant attachée aux personnages que dans les très bons livres de Stephen King et l’histoire fantastique du livre est tout à fait du même genre. Ce dernier tome est un mélange d’histoires d’amour, de chagrin, de héros qui affrontent le mal sans hésiter.

L’écriture est agréable et c’est le genre de livre que l’on a du mal à poser pour vaquer à d’autres occupations.

Ce livre m’a rappelé des grandes histoires comme « Le Fléau » ou « La Tour Sombre » Mais Justin Cronin est différent de Stephen King… il écrit moins de pages à l’heure.

D’où ce délai entre les livres. Et Justin Cronin écrira t’il autre chose ?

Bon, je ne spoilerai pas l’histoire… mais même si vous ne lisez pas énormément (là on est a plus de 2500 pages en tout !) vous pourrez la découvrir dans une nouvelle série télé en cours de réalisation. J’attends cela d’ailleurs avec beaucoup de hâte…pour retrouver ces chers personnages !

Un livre plutôt épais, non ?