Depuis quelques jours, je lis un livre très intéressant de Cécile Bost: “Différence & souffrance de l’adulte surdoué”. D’où la fameuse question, titre de cet article, qu’une personne peut se poser en lisant cet ouvrage.

Page 87, dans le chapitre sur la sensibilité des surdoués, je viens de lire “Les étiquettes de mes vêtements me griffent”. Et là, la révélation m’est apparue : “Ca y est, je le sais, je suis surdouée”. Pourquoi ? Parce que depuis toujours, je coupe les étiquettes de tous mes vêtements. Pas toutes mais certaines, les pires… celles au niveau du cou ou sur le côté pour les T-shirts …affreux. Je me suis aussi immédiatement demandée avec étonnement “ Mais il y a des gens qui ne coupent pas les étiquettes de leurs vêtements ?”

Allez, je continue, un petit peu plus sérieusement…

Donc, par rapport à mon article sur le changement climatique, qui explique qu’il va falloir l’aide de tous les surdoués du monde pour sauver la planète, il faut cependant trouver de manière facile et rapide qui est surdoué. Selon nos connaissances actuelles, il faut des spécialistes pour faire passer des tests de QI professionnels (WAIS IV). J’en déduis donc que cela coûterait beaucoup trop cher que tout le monde soit testé… Une idée ? Créer l’agence W-IQ.

Comment elle fonctionnera?  Employons des agents type Fox Mulder, pour les hommes, Dana Scully, pour les femmes. Ils pourraient alors vérifier les T-shirts dans les rues, dans les gares, dans les aéroports, pour voir si les étiquettes sont coupées ou non. D’autres tests ou directives pour ces agents? Ok, pas de problèmes:

  • Tester en priorité les personnes ne portant pas de bijoux;
  • Tester en priorité les personnes qui portent des lunettes de soleil en plein hiver;
  • Mettre une personne potentiellement surdouée dans un restaurant où il y a pas mal de monde qui parle. S’il ne comprend strictement rien de ce que qu’il lui est dit alors oui, il est surdoué;
  • Dans les entreprises, mettre les vieilles horloges qui font Tic Tac. Les personnes qui se mettent à fermer la porte de leur bureau: surdoués potentiels.

Voilà quelques petites suggestions inspirées de cette lecture, en mode humoristique, bien sûr. Certes, les véritables tests sont importants car derrière la logique pure, voir les connaissances, la mémoire, le langage, identifier le potentiel n’est pas si facile. Il est aussi possible de s’entraîner à passer des tests, j’ai vu plein de futurs ingénieurs le faire sur les plages, ils en deviennent non significatifs.  Un spécialiste peut effectivement mieux cerner une personnalité. Oui, un être humain est complexe, mélange d’univers multiples et variés issus de son vécu et de ses aspirations.

Peut-être, un jour, un surdoué psychologue inventera un algorithme capable d’identifier les surdoués. Avec les ordinateurs quantiques, je suis sûre que nous y arriverons! Et  passer ce type de test sans une énorme pression, sans le trac, ce serait quand même bien.

Alors, si l’agence W-IQ n’est pas créée, pour sauver la planète et aussi, bien sûr, pour que les certains surdoués se sentent mieux et se comprennent mieux, ce serait quand même sympathique de trouver un moyen permettant à toutes ces personnes bourrées de potentiel de pouvoir enfin, sereinement, l’utiliser. Un beau sujet de réflexion pour nos dirigeants.

La créativité, possibilité enfouie dans chaque personne qui a un don