Walking Dead est une série fantastique, typiquement pour jouer avec la catharsis. Donc des épisodes bien gores, du sang, des zombies, des héros qui nous stressent et ensuite, fini les cauchemars!

J’écris cet article alors que je n’en suis qu’à la saison 5, très en retard, mais il y a tellement de séries ou films à regarder que parfois le temps me manque pour être bien à jour. Le bon côté? Il me reste plein d’épisodes à voir. Le mauvais côté? Je fuis tout ce qui paraît sur le net pour éviter les spoilers… mais des fois je me fais rattraper, comme avec celui qui vient de sortir sur la saison 9 😬

Déroulement d’une saison de Walking Dead

Allez, je raconte sans rien raconter, peut-être quelqu’un encore plus en retard que moi lira cela!

Comment se déroule une saison? En général, la précédente s’est terminée sur un superbe cliffhanger. Ce qui était le cas de la quatrième. Quel suspens dans le dernier épisode!

La saison suivante finit rapidement l’histoire de la précédente,  puis il y a quelques épisodes pour remettre une nouvelle histoire en route. Et c’est reparti pour de nouvelles aventures entre humains rescapés, gentils et méchants, et zombies, tous méchants.

Voilà à quoi je m’attendais au début de la saison 5… mais à la fin de celle-ci, c’est un peu différent. Pas de méga cliffhanger dans le dernier épisode, toute la tribu des survivants n’est pas en grand péril comme d’habitude. Donc, la saison 6 va commencer plus doucement…mais pour combien d’épisodes?

Encore pas mal de morts, parmi les héros nouveaux ou anciens. Sacré turn-over pour les acteurs depuis le début…Par exemple, aux origines était Shane, joué par Jon Bernthal, devenu aujourd’hui The Punisher dans l’univers Marvel.

Humains vs zombies

Walking Dead, parle de zombies. Tout simplement de la science-fiction post-apocalyptique.

Souvent, les personnes qui ne connaissent pas pensent que c’est juste le côté horrifique qui nous fait regarder cela. Oui, parfois, une attaque de zombies ça décoiffe, surtout quand au final un personnage que nous aimons bien se fait arracher les tripes…ou pire, juste mordre.

Mais l’univers est beaucoup plus riche, avec tout le panel des réactions psychologiques des personnes qui doivent faire face à la fin du monde tel que nous le connaissons. Rester en vie dans un univers particulièrement violent. Les zombies finalement sont devenus juste des parasites prédateurs. La véritable violence vient des humains qui ont survécu.

Deux camps. Cette « famille » que nous suivons depuis le début, avec des personnages plus ou moins solides, allant de bons à limite psychopathes mais prêts à tout pour rester en vie et ensemble. En face, les « autres », ceux qui croisent leur chemin. Ont-ils basculé du côté obscur? Et bien, vous le saurez au prochain épisode.

La suite

9 saisons à ce jour donc j’en ai encore au moins 4 à voir…et en plus, j’ai commencé Fear the Walking Dead, très bon spin-off. Génial, je vais pouvoir encore durant un moment me plonger dans l’univers zombiesque 💀

Et si vous avez envie d’aller plus loin dans ce type de thème, Le Fléau de Stephen King, Le Passage de Justin Cronin ou Silo de Hugh Howey, que je vais bientôt lire, sont juste parfaits comme fin du monde.

The Walking Dead Saison 5