Le laboratoire du divertissement

Mes Univers: Cinéma, Séries, Livres, Science-Fiction, Informatique, Sciences, Environnement, Écrire

Catégorie : Historique

Les figures de l’ombre ou 3 femmes à la conquête de l’espace

Les figures de l’ombre est un excellent film. Il raconte les débuts de l’exploration spatiale par les Etats Unis, en concurrence avec la Russie mais il est abordé d’un point de vue fondamentalement différent de ce que nous avons déjà vu sur le sujet. En effet, c’est l’histoire de trois femmes, afro-américaine, qui ont participé au programme de la NASA.

Du coup, le film aborde trois concepts:

  • La discrimination des afro-américains dans les années 60, dans la vie courante mais aussi au travail ou à l’université.
  • La discrimination des femmes au travail, sujet qui est vraiment toujours d’actualité.
  • L’arrivée de l’informatique avec le premier serveur IBM à la NASA et ce que l’informatique peut entraîner pour les emplois de simples humains qui calculent moins vite que la machine. Problème aussi qui est toujours d’actualité car le remplacement des « travailleurs » par l’ordinateur n’est pas terminé.

Ces trois termes très sérieux sont abordés avec beaucoup d’humour. Et d’ailleurs le dernier est très intéressant car personnellement je connaissais très peu comment le travail des calculs était effectué avant que l’ordinateur existe….par des êtres humains finalement hautement qualifiés.

(Attention spoiler) Et dans ce film…la première geekette de l’histoire est mise en avant car l’une de ces femmes, Dorothy Vaughn, se met de sa propre initiative au … Fortran. Langage informatique qui a perduré: c’est celui que j’ai appris à la fac pour programmer en 1993… bon, je connaissais déjà le Basic donc c’était vraiment facile. Tout cela rappelle de bons souvenirs.

Les trois actrices jouant les personnages de ces trois femmes sont  vraiment bien dans leur rôle avec une mention particulière à Octavia Spender…qui joue si bien dans La couleur des sentiments . Très bon rôle aussi pour Kevin Costner.

C’est donc un film à ne pas rater. Une vision qui n’appartient pas qu’au passé car même si le monde va un peu mieux, ces problèmes existent encore aujourd’hui.

3 femmes qui ont changé l’histoire de la conquête spatiale

La couleur des sentiments

Ce film fait partie de mes préférés,  j’ai bien dû le voir trois ou quatre fois.

Je viens tout juste de le regarder une nouvelle fois et  c’est vraiment un plaisir de le revoir.

Le film se passe dans le Mississippi, dans les années 60 quand les femmes noires travaillaient comme bonnes pour les familles blanches,  s’occupant de faire leur ménage mais aussi d’élever leurs enfants.

Ce film traite donc du racisme profond de l’Amérique sudiste continuant de traiter les personnes “de couleur” comme des esclaves.

Il dépeint le courage de ces femmes travaillant dans un milieu profondément injuste mais aussi avec des vies personnelles difficiles. Et elles en ont du caractère!

La traduction française du titre américain, The Help,  fait toujours ressortir pour moi ma propre couleur quand je le regarde. Beaucoup de rouge car la bourgeoise américaine décrite me met en colère. Stupidité et méchanceté profonde.

Comment peut-on être aussi raciste et exploiter l’autre?

Le film date des années 60 mais en Amérique, lorsque je vois ce qui se passe aujourd’hui, les images au moment de l’ouragan Katrina en 2005… malgré l’élection de Barack Obama en 2009, tout cela continue. Donald Trump parlant de construire un mur entre l’Amérique et le Mexique, fermant ses frontières à des personnes qui étant à l’étranger n’ont pas pu rentrer chez elle et retourner à leur travail…hallucinant.

Heureusement,  la jeune héroïne du film est une jeune femme blanche, amie avec deux bonnes qui lui racontent leurs histoires et dont elle écrit un livre ouvrant les yeux sur leur condition.Un sacré courage dans sa démarche.

La résistance contre l’extrémisme de droite est fondamentale… cela me sert de leçon en quelque sorte.

Un petit mot sur les actrices:

Emma Stone, la belle Gwen dans The Amazing Spider-Man. Elle joue dans La La Land, un film que je vais bientôt regarder.

Viola Davis, que j’ai adorée dans ce film … et pas appréciée du tout dans la série Murder, ça arrive. Octavia Spencer, géniale, et qui joue dans les films Divergente.

Faite toujours attention à qui vous sert de la tarte au chocolat…on ne sait jamais.  

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén