Le laboratoire du divertissement

Mes Univers: Cinéma, Séries, Livres, Science-Fiction, Informatique, Sciences, Environnement, Écrire

Catégorie : Marvel

Logan version Blu Ray Noir et Blanc – Toujours aussi touchant

Logan en Noir et BlancLes films en noir et blanc sont de plus en plus rares. Logan est bien sûr un film en couleur mais dans le blu ray, j’ai eu le plaisir de trouver cette version. Etrange pour l’Univers Marvel ? Non, le film est splendide en non colorisé.

Vers une nouvelle génération X-Men

Logan est une transition entre deux époques Marvel. Celle que nous connaissons bien, créée dans X-Men, film sorti en 2000, et celle des Nouveaux Mutants, dont le premier film sortira en 2019.

Film dur, violent, touchant, Logan que j’ai déjà vu plusieurs fois est mon film préféré de 2017. A chaque fois, la dernière image du film est tellement émouvante que j’en ai les larmes aux yeux. Et oui, nos super-héros, nous les adorons et quand il faut les quitter après 17 ans, c’est franchement difficile.

Hugh Jackman est un acteur fantastique. Il est à l’origine du succès de la nouvelle vague des films de super-héros Marvel et par rebond chez DC Comics. Wolverine est le personnage le plus attachant. Navigant entre violence, romantisme et droiture, héros bourru, colérique, têtu, intègre et sensible, l’interprétation a toujours été magistrale. Mais, 17 ans c’est long et Hugh Jackman devait dire au revoir à son personnage.

Film où le transfert à la nouvelle génération est très symbolique. Logan mène le jeu dans la première partie, puis, à la moitié, Laura, qui ne parlait pas, prend le dessus. Elle marche devant lui, se met à parler, autoritaire. Elle dirigera la suite.

La version noir et blanc

Alors, cette version, qu’est-ce qu’elle apporte ?

Tout d’abord, le noir et blanc sur une télévision en Haute Définition. Pour moi, c’était la première fois et franchement, c’est très beau. Le grain de l’image est extrêmement fin. Des détails que je n’avais jamais noté, en particulier les visages de Wolverine et du Professeur Xavier ressortent particulièrement.

Le film est très violent mais comme en N&B il n’y a pas la couleur du sang, cela baisse le niveau de violence et permet de plus se concentrer sur la mise en scène et le jeu des acteurs.

L’histoire en devient encore plus touchante.  L’âge, le poids du passé, la solitude …sensations plus dures que dans la version couleur. Le jeu des ombres peut-être, la finesse de l’image qui transmet encore mieux les sentiments. Les cheveux du professeur, si fins et parsemés dans la lumière, les cicatrices sur le visage de Wolverine, des images qui resteront gravées dans ma mémoire.

Le clin d’oeil au vieux westerns, L’homme des vallées perdues (film sorti en couleur), rejoint ce que je disais pour Black Panther .Les super-héros sont nos nouveaux cow-boys. Mais Logan n’est vraiment pas un film pour les plus jeunes comme le dernier Spider-Man. Une belle référence aussi dans le générique du début qui m’a rappelée de nombreux films que j’ai regardés il y a bien longtemps.

Conclusion

Si vous aimez Logan et que vous avez l’occasion de regarder cette version sur votre télé HD, n’hésitez pas. Un nouvel angle de vision est toujours enrichissant. Et peut-être cela vous donnera envie de voir ou de revoir quelques vieux classiques noir et blanc.

 

Très beau dessin, résumant très bien l’ambiance du film (Source: Nerdist )

Thor : Ragnarok – Le fils d’Odin est de retour

Attention, quelques spoilers dans l’article

Dans les super-héros Marvel, Thor est un personnage charmant. Inspiré de la mythologie nordique, c’est le dieu du tonnerre avec son fantastique marteau. Depuis le premier film Thor, réalisé par Kenneth Branagh, nous suivons son apprentissage pour devenir le roi d’Asgard, succédant à Odin. Et ce qui a toujours mis du piment dans ces films c’est son frère Loki, le dieu de la discorde.

Dans ce dernier film Ragnarok, je me suis un peu ennuyée la première demi-heure. Bien qu’il ait  comme d’habitude pas mal d’humour, l’impression de déjà vu était bien présente. Un nouveau film avec un super-héros qui lutte contre une super-méchante. Et cela malgré le sympathique clin d’oeil à Dr Strange.

Mais ensuite, lorsque Hulk arrive avec cette fantastique bataille de gladiateurs dans l’arène, ça y est, le film démarre. Il a cette particularité dans les films mettant en scène les Avengers, d’être le premier vrai film de science-fiction se passant sur une planète (en omettant Les Gardiens de la Galaxie…pas encore des Avengers).

Le personnage de Hulk ou de Bruce Banner est celui que j’aime le moins dans les héros Marvel. Je ne dois d’ailleurs pas être le seule vu qu’il n’a pas eu son propre film depuis bien longtemps. Mais là, il est assez bien mis en scène et franchement, certaines scènes sont vraiment très drôles. Hulk à poil, même si on ne voit pas tout. ça vaut le détour.

Bon, l’histoire n’a strictement rien d’originale mais elle est véritablement un préquelle à Infinity War. Surtout la dernière scène de quelques minutes juste après le générique.  Et ce film est essentiel si vous voulez comprendre dans ce dernier grand Avengers le trois clefs concernant Thor: pourquoi il a changé de coupe de cheveux (scène clin d’oeil mémorable), pourquoi il n’a plus son marteau, pourquoi il n’a plus qu’un seul oeil.

Coté acteur, Chris Hemsworth joue comme d’habitude très bien son personnage. Et, comme c’est maintenant la mode dans les films Marvel, un acteur connu y fait une belle prestation: Jeff Goldblum, qui pour une fois ne parle pas des mathématiques du chaos.

Mention spéciale à Idris Elba, il n’est pas très présent en terme de longueur  mais en qualité et impact sur le scénario. Je ne suis peut-être pas très objective, mais c’est un acteur que j’apprécie tellement que je suis contente de la voir à chaque apparition.

Donc, un film incontournable si vous voulez suivre les aventures Marvel et aussi passer un bon moment.

Vous avez le choix: Thor détendu ou bien cela devient très très sérieux.

Avengers: Infinity War ou comment réunir tous les super-héros Marvel

Un article très court sur le film Avengers: Infinity War.

En fait, j’ai tellement peur de spoiler à ma sortie du cinéma que je vais en dire très peu.

Le film est très très bien. Juste un pré-requis: aimer l’univers Marvel et avoir vu (presque) tous les films de ces dernières années. Car oui, là Marvel réunit quasiment tous ses héros voir même les méchants que nous avons suivis.

D’ailleurs, c’est très étonnant car en 2h30, tous ont de l’importance dans le film. Certains plus que d’autres mais cela va à un tel rythme que c’est très cohérent, c’en est même étonnant d’avoir réussi à faire cohabiter tous ces personnages qui viennent ou semblaient venir d’univers différents.

Et même en faisant cela, il y a une alternance de scènes rapides et plus lentes, ce qui fait que ce marathon se déroule bien. Et toujours, comme d’habitude, une bonne dose d’humour et quelques références cinématographique très agréables.

Bien entendu, restez jusqu’à la fin du générique. Et ensuite, patiente jusqu’en 2019

22 super-héros et … un super-méchant

Black Panther

Un bon film de super héros… ou comment passer un bon après-midi.

Franchement, je l’ai trouvé très bien. C’est non seulement un nouveau super héros, que, ne lisant pas de comics, je ne connaissais pas mais à nouveau tout un nouvel univers, un peu comme Dr Strange…univers qui risque pas mal d’impacter les Avengers.

Et ça c’est vraiment bien, que de nouvelles histoires Marvel a à sa disposition pour nous divertir !

Coté réalisation très bien, bonne introduction pas trop longue pour nous plonger dans cet univers et raconter l’histoire de ce pays, le Wakanda et de Black Panther. Les scènes de combat sont bien, même si depuis Wonder Woman, je deviens plus exigeante…

La 3D donne une bonne profondeur au film mais un ou deux objets seraient vraiment sortis de l’écran quelques instant, cela aurait été mieux.

Coté histoire, voir message politique, à nouveau la lutte entre le bien et le mal qui est mise en avant, et d’ailleurs avec un sacré côté anti-racisme et union des peuples…ça tombe bien dans le paysage politique actuel.

Petite rétrospective personnelle : dans les années 70-80, pour la jeune génération, on était en plein dans les films de cow-boy.. avec les gentils et les méchants (même si c’était souvent abusé les méchants indiens… et merci à Eastwood d’avoir perduré cela et à Tarantino plus récemment), ensuite Star Wars bien sûr, Terminator, Alien, l’Arme Fatale, Piège de cristal…plein de films sur cette lutte perpétuelle…. et Superman a fait un passage éclair.

Mais voilà, depuis 2002, Spider-Man, 2008 Iron Man, puis les Avengers, puis les séries télé puis DC Comics avec le retour du Superman, Wonder Woman, Arrow… le grand et le petit écran sont tellement plein de super héros que personnellement j’ai du mal à suivre (je ne suis pas en retard dans les films mais les séries).

Et voilà, les super héros ont remplacé les cowboys mais d’ailleurs avec une forme de moralité quand même plus évoluée et à laquelle j’avoue que j’adhère vraiment…cela est-il le reflet d’une évolution de notre société? Pas sûr… c’est la jeune génération d’aujourd’hui qui nous le dira.

(Toute moquerie sur ce raisonnement du fait que je ne parle pas de Suicide Squad ou Deadpool sera rejettée).

Aller, pour finir, une mention spéciale à Martin Freeman, mon hobbit préféré… quoique… on verra un jour Elijah Wood dans un Marvel ?

A bientôt dans Infinity War (restez jusqu’à la fin du générique…)

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén