Le laboratoire du divertissement

Mes Univers: Cinéma, Séries, Livres, Science-Fiction, Informatique, Sciences, Environnement, Écrire

Catégorie : Jeunesse

Les indestructibles 2 – Sacré punch

Affiche Les indestructibles 2Un article rapide comme toujours quand je sors du cinéma. Les indestructibles 2 est un film qui m’a franchement fait rajeunir cet après-midi de pas mal d’années. Cela faisait longtemps que je n’avais pas pris autant de plaisir dans un dessin animé. Bien sûr, c’est une production Pixar donc signe de grande qualité mais celle-ci est franchement une belle réussite.

Le film dure deux heures, commence assez lentement mais ensuite d’un dynamisme rarement égalé dans ce genre. Un peu long pour les enfants, mais, à côté de moi, était assise une très jeune petite fille et bien elle n’a pas bougé du tout, fascinée par l’écran. Pour les plus grands, bourré d’humour, un très bon scénario, une très bonne musique et … de l’action qui fuse dans tous les sens.

Le personnage central? Bébé Jack Jack, il est au top du top, nous surprend et nous fait rire, il a du potentiel c’est sûr! Son frère et sa soeur sont aussi très présents, tout comme leur mère. Oui, Mr Indestructible est là lui-aussi mais dans un rôle cliché, certes, mais si bien interprété.

Qualité d’image excellente, bande son très bonne. Tout ce que je regrette est de ne pas l’avoir vu en 3D. Ce sera pour le Blu-Ray et aussi d’ailleurs une bonne occasion de regarder les deux chapitres de l’histoire à la suite car, n’ayant pas eu le temps, je n’ai pas révisé le tome un avant la séance, un peu dommage mais je me rattraperai.

Le réalisateur Brad Bird a de beaux films à son actif. Mission:Impossible – Protocole Fantôme, le Géant de Fer, que nous avons retrouvé cette année dans Ready Player One , Ratatouille un très bon dessin animé et A la Poursuite de Demain qui ne m’a pas beaucoup marquée. Mélange de films d’animation et de films d’aventure, un savoir faire parfait pour réaliser des films qui ont du caractère et nous marqueront.

Donc je ne saurais trop recommander d’aller cet été dans les salles climatisées passer deux bonnes heures de vrai plaisir.

A noter, le petit court métrage Pixar avant le film est comme d’habitude très bien.

Les Indestructibles 2 - Jack-Jack-Cookies

Franchement, un bon cookie c’est ce qu’il y a de plus important au monde

 

La Belle et la Bête

J’ai un problème… je n’aime pas les comédies musicales…

D’où le fait que, et c’est dommage, je n’ai pas adoré le nouveau Disney, La Belle et la Bête.  Car ce film comporte, pour moi, beaucoup, beaucoup trop de chansons. Le problème vient cependant certainement en grande partie de la traduction en français, en particulier pour les chansons dans le village. Donc un de ces jours je le regarderai en VO pour voir si cela adoucit un peu l’effet.

C’est un mélange côté chanson entre La Reine des Neiges, pur dessin animé et Maléfique, côté histoire et technique: un conte, des personnages animés et de réels acteurs. Maléfique est dans le top 10 de mes films préférés de tous les temps. Dans ce nouveau film, en particulier dans le château de la Bête, les images sont splendides. Et franchement, je pense qu’ils sont juste passés à côté d’un deuxième film génial. J’espère que pour les prochains, ils doseront mieux le mélange, car en fin de compte (sans jeu de mot), un Disney c’est quand même important.

Coté acteurs, Emma Watson n’est pas une actrice de très grandes performances. Dans The Circle, j’ai eu du mal à la suivre. Ce qu’elle veut exprimer ne saute pas aux yeux. Dans Harry Potter, les acteurs étaient très jeunes mais maintenant, ils faut mûrir un peu. Je suis un peu dur ce soir mais c’est vrai que je suis déçue.

Donc, pour finir sur quelques notes positives: un clin d’oeil de Emma Thompson, ça fait toujours plaisir. J’avoue ne pas avoir reconnu Ewan McGregor, il faut vraiment que je regarde le film une deuxième fois !

La 3D est parfaite, et comme dans tous Walt Disney, quelques très jolies images sortent bien de l’écran.

Coté morale, oui c’est un grand conte, avec bien sûr celle qui dit que la beauté n’est pas extérieure mais intérieure. Mais aussi, dans les scènes finales, celle qui dit qu’il ne faut pas suivre aveuglément les leaders sont se poser d’abord quelques questions.

Tout ça m’a donné envie de revoir Maléfique pour la … ??? … fois.

   

En 25 ans, sacrés changements côté design des personnages, décor et éclairage !!  

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén