Green Book : Sur les routes du Sud

Affiche Green Book Sur Les Routes Du Sud
Film aux multiples récompenses

Green Book: sur les routes du Sud mérite toutes les récompenses. Une très belle histoire d’amitié sur les routes du Sud de l’Amérique profonde dans les années 60. L’histoire vrai d’un artiste aussi Dr Don Shirley, pianiste extraordinaire qui a marqué son époque.

Je ne l’avais pas vu au cinéma, je suis passée à coté et je l’ai découvert sur Canal Plus cette semaine.

Il existe des films dont on se souvient longtemps et celui-ci s’inscrit dans la ligne de La couleur des Sentiments par exemple.

Nous y retrouvons ce grand thème, encore d’actualité il y a quelques semaines, du racisme envers la communauté afro-américaines. Et de ceux qui ont œuvré (et œuvrent encore) pour que ce problème raciale prennent fin.

Green Book : une interprétation magistrale

Les deux acteurs qui parcourent ce périple nous entraînent avec eux dans le voyage.

Viggo Mortensen, tout d’abord, méconnaissable. Cet acteur au charme fou , dans le rôle du « rital » a tellement changé physiquement que sur le coup je ne l’ai pas reconnu. Mais ce nouveau physique colle parfaitement au rôle avec même quelques scènes d’anthologie comme la maîtrise de l’ingestion d’une pizza sur un lit d’hôtel. Un personnage plein de défauts en surface et pourtant si attachant. Son regard est toujours là, celui qui nous a fait craquer il y a bien des années déjà dans le Seigneur des Anneaux.

Mahershala Ali, d’autre part, presque imperturbable. Son jeu d’acteur, sobre dont une partie passe elle aussi dans le regard et l’expression de son visage est toujours aussi percutant. Nous le suivons depuis un moment dans des rôles plus que marquants. Les 4400, Marvel’s Luke Cage, True Detective, saison 3, où il jouait le rôle principal sur plusieurs époques. Un grand habitué des séries mais avec ce potentiel de percer dans le cinéma de grand qualité. Il le fait définitivement dans le cinéma avec Green Book et nous nous rappellerons longtemps de ce rôle.

Superbe bande originale

La BO du film nous promène à travers le Sud, tout comme les personnages du film.

Malheureusement, comme je ne suis pas très calée dans ce domaine, je saurais juste vous dire qu’elle nous fait découvrir de nombreux morceaux, joués soit par le personnage de Don Shirley soit passant à la radio de leur voiture nous accompagnant en musique dans ce road movie.

Ainsi, les deux heures de film se transforment en deux heures d’un concert fort agréable à l’oreille.

Green Book - Pause Déjeuner
Une des multiples pauses déjeuner du film

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *