Je suis plongée actuellement dans Le Guide Illustré de l’Écologie,  de Marie-France Dupuis-Tate (biologiste) et  Bernard Fischesser (ingénieur agronome).

Ce livre est très intéressant. Il est rédigé avec un mélange de textes et de schémas, pas toujours si évident car le vocabulaire scientifique de l’écologie est très riche et les principes exposés complexes.

Tout d’abord deux définitions:

  • Photosynthèse:  processus par lequel les plantes vertes synthétisent du glucose (C6H12O6), grâce à l’énergie lumineuse, en absorbant le gaz carbonique de l’air (CO2), en utilisant de l’eau (H2O) et en rejetant l’oxygène (O2).
  • Respiration: fonction biologique qui permet l’absorption de l’oxygène, l’utilisation des molécules de glucose et rejette du gaz carbonique et des molécules d’eau: ce processus libère de l’énergie essentielle à l’entretien de la vie. Les organismes vivants, qu’ils soient végétaux ou animaux, respirent.

Aujourd’hui, j’étais plongée dans ce livre dans la partie traitant du cycle de l’oxygène sur la planète. Voilà ce qui est exposé:

  • L’oxygène représente 21% de l’atmosphère de la planète;
  • Les terres émergés occupent le 1/4 de la planète et produisent 3/4 de l’oxygène par photosynthèse;
  • Les océans occupent 3/4 de la planète et produisent 1/4 de l’oxygène par photosynthèse via les organismes appelés phytoplancton;
  • L’efficacité de la photosynthèse sur les terres émergées: l’oxygène produit est excédentaire par rapport à celui utilisé pour la respiration des animaux, des végétaux et du sol (50% de l’oxygène seulement est consommé).

Cela correspond à ce que j’ai appris à l’école … et peut-être même à l’université (il faudrait que je retrouve mes cours 🤓)

Cependant, j’ai déjà fait quelques recherches internet là-dessus et ce que nous trouvons est que ce sont les océans qui sont le principal fournisseur d’oxygène pour notre atmosphère…

Petite explication :

  • Une forêt jeune produit effectivement de l’oxygène, bilan positif;
  • Une forêt « à maturité » consomme autant d’oxygène qu’elle en produit, car effectivement il y a décomposition de nombreux éléments, feuilles, épines, bois, dans le sol ce qui consomme de l’oxygène;
  • Le phytoplancton (algue minuscule) dans les océans produit de l’oxygène et serait donc le « poumon de la planète ».

Quelques articles sur ce sujet : L’internaute, le poumon de la Terre, Natura-Sciences, D’où provient l’oxygène ?, Ocean & Climate platform, L’océan origine de la vie

Ce ne sont que trois petits articles mais si vous recherchez sur le net il y a en beaucoup. A noter que parler de « poumon » ne me plait pas trop. Les poumons sont la machine qui nous sert à respirer: absorption d’oxygène et rejet de gaz carbonique, ce qui est l’inverse du processus où il y a production d’oxygène par la photosynthèse.

Donc, remise en doute du livre que je lis en ce moment, édition de 2017. Il n’est pas facile de déterminer si internet est plus fiable qu’un livre, étant donné que parfois, l’information que nous y obtenons est erronée et n’a pas de valeur scientifique. Je rêve de contacter les auteurs pour discuter de cela avec eux mais je ne les ai pas trouvé pour l’instant sur les réseaux sociaux. A suivre.

Cependant, dans ce livre, il y a une explication très importante: dans l’eau, la teneur en oxygène diminue lorsque la température augmente (phénomène purement chimique).

Donc, j’extrapole, si avec le réchauffement climatique la température des océans augmente, la teneur des eaux océaniques en oxygène va diminuer. Ainsi le phytoplancton peut avoir du mal à respirer, et sa population diminuer. Du coup, si ce sont les principaux organismes qui renouvellent l’oxygène, cela ne peut-il pas entraîner un changement, une baisse, dans la teneur en oxygène de notre atmosphère? Et du coup, comment allons-nous respirer ?

Dans les ères géologiques, il y a déjà eu de très grandes variations de ce pourcentage de l’oxygène dans l’atmosphère, donc ce n’est pas, comme nous avons tendance à le penser, quelque chose de stable et d’immuable. Un petit article intéressant là-dessus dans Science Étonnante, D’où vient l’oxygène.

Il est donc possible que les espèces s’adaptent, disparaissent, apparaissent si la teneur en oxygène de l’atmosphère varie. Cependant deux problèmes. Premièrement, l’espèce humaine risque d’avoir beaucoup de mal à s’adapter. Deuxièmement, comme le changement climatique n’a rien de naturel, il semble évoluer à une échelle de temps qui n’est pas conforme à celles qui sont naturelles. Le changement ne se comptera pas en millions d’années, en milliers d’années mais en décennies. Ce type de changement rapide est déjà arrivé sur notre belle planète (exemple irruptions volcaniques majeures) mais entraîne en général une période d’extinction, où la majorité des espèces disparaissent avant qu’une nouvelle ère n’arrive.

A méditer, d’autant plus que ce type de cycle, lorsque nous le regardons, a un coté assez incroyable par lui-même. Comment la planète fait-elle en fin de compte pour avoir des périodes de son existence où règne cette stabilité que nous connaissons sans être complètement chaotique?

phytoplancton

Une image d’une espèce de phytoplancton, un organisme un peu étrange, auquel nous sommes peu habitué, sauf quand nous prenons un bain de mer … il est microscopique