La vulgarisation est une forme de diffusion pédagogique des connaissances qui cherche à mettre le savoir (et éventuellement ses limites et ses incertitudes) à portée d’un public non expert. C’est l’ensemble des actions permettant au public d’accéder à la culture, et en particulier aux cultures scientifiques, techniques, industrielles ou environnementales, c’est-à-dire aux savoirs, savoir-faire et savoir-être de ces disciplines.
Wikipedia

 

Depuis peu, je me suis replongée dans une de mes passions qui est…les sciences. Travailler trop d’heures dans l’informatique, ça utilise beaucoup de neurones et j’avoue, à part quelques livres, avoir laisser de côté tout ce qui concerne l’étude de notre vaste univers.

Biologie, physique, chimie, mathématiques… il y a de quoi faire ! Et comme le temps passe, durant mes années d’abstinence, la science a fait de nouvelles et fascinentes découvertes.

Donc, se remettre dans le sujet demande du temps et de la patience. Pour aborder tous ces principes, le mieux à mon sens et un couplage livres/internet.

Les livres de vulgarisation aujourd’hui sont nombreux mais pas dans tous les domaines. L’autre jour, je cherchais des livres où je pourrais me pencher sur le cycle du carbone, et bien, j’ai eu du mal à trouver. Mais j’ai réussi, en mettant le mot clef Océanographie…

Un sujet très très à la mode aujourd’hui est la physique quantique. Beaucoup de livres, beaucoup de journaux en parlent. Et d’ailleurs, moi aussi, mon premier article parlera du mouvement des particules.

Mais aborder ces différents ouvrages, c’est extrêmement compliqué. Car ce ne sont pas des cours à l’école que l’on suit du CP à la terminale. Et donc, pour aborder un sujet, quelqu’il soit, les livres font référence à des connaissances qui pour certaines ne sont pas déjà acquises.

Par exemple, j’ai feuilleté quelques livres d’Etienne Klein. Un premier parlant de la physique quantique et voilà, cela parle d’ondes et là je m’arrête et me dit « mais au fait, ça marche comment les ondes déjà »? Un parlant du temps et sont citées la gravitation, les interactions nucléaires fortes de faibles. « Damn, ça me rappelle de vague souvenir mais c’est quoi déjà tout ça ??? »

Pas facile sans un professeur qui met de l’ordre dans tout ça d’apprendre des choses…

Là, internet rentre en jeu. C’est le moyen idéal aujourd’hui pour non pas creuser un sujet mais s’en réapproprier la surface. Cela permet de mieux comprendre le discours du narrateur et le sujet du livre que l’on tient dans les mains.

Par contre, la science est un tellement vaste domaine que ces sujets, vite abordés, demanderont aussi à être le sujet de lectures plus approfondies. Car, à travers la vulgarisation scientifique, pour acquérir une bonne culture scientifique, il faut s’y consacrer vraiment longuement et consciencieusement.

Il y a des centaines, milliers d’articles de vulgarisation sur internet. Alors, pourquoi j’en rédige ? Et bien c’est une vieille habitude de ma formation scolaire et universitaire. Après avoir suivi un cours, je reprenais mes notes, essayais de bien comprendre et les mettais au propre. Alors, du coup, je me suis dit que faire cela via mon blog aujourd’hui pouvait me permettre de progresser dans mes connaissances, de mieux mémoriser les principes, lentement mais plus sûrement, et aussi de me faire tout simplement plaisir d’écrire sur des sujets qui m’intéressent. Et qui sait, peut-être un lecteur tombera par hasard sur un de mes articles et le trouvera intéressant?

Moralité: dans quelques dizaines d’années, j’en saurai un peu plus. Et ce qui est vraiment génial dans notre univers aussi bien physique que pour la connaissance, c’est que ce sont des principes infinis et donc ça ne s’arrête jamais…tant que nous serons là.

 

On trouve vraiment des choses très bien sur internet – Source : Biodiversidées