Sense8 est une série de très très bonne qualité.

Réalisée par les soeurs Wachowski, réalisateurs de Matrix, elle parle de huit personnes, interconnectées, qui vivent ensemble bien qu’éparpillées aux huit coins du monde.

En quoi cette série est passionnante?

Tout d’abord par le sujet, de la science-fiction, dans le sens (sans jeu de mot…) où ces personnes ont une sorte de don, sont une nouvelle espèce. Mais elles vivent dans le monde actuel, à notre époque.

Elles vivent sur divers continents, l’Inde, l’Europe, l’Afrique, l’Amérique. De milieux sociaux différents et de passion/métier/mode de vie différents. Le flic américain , la riche héritière japonaise, la geek transexuelle, la DJ rebelle, le jeune africain qui doit faire face à la pauvreté, l’allemand limite truant, l’indienne scientifique, l’acteur mexicain homosexuel.

Voilà pourquoi dans le titre, je parle d’hymne à la différence. Tous les personnages vivent des vies différentes mais extrêmes par leur passé, leur présent et par leurs actes.

Série anti-racisme, anti-corruption, anti-homophobie.

Car oui, ils sont différents mais connectés sans une once de mépris entre eux. Ils s’acceptent, s’accordent et s’aiment. Ils luttent ensemble contre un système qui les rejette par cette distinction liée à leur don mais aussi contre ce système qui n’accepte pas le simple fait qu’humainement ils ne soient pas dans la « norme ».

Alors je vais faire une petite digression sur ce que je pense de la différence. Elle est fondamentale. Mais trop souvent, elle n’est pas acceptée.

Pourquoi fondamentale? Car, c’est par celle de l’autre que nous nous enrichissons. Que nous apprenons. Les autres nous donnent matière à réflexion mais aussi nous apportent de la distraction. Une discussion avec quelqu’un ayant un mode de vie, un autre mode de pensée que le vôtre, elle vous apporte tellement. Vous ne serez pas forcément d’accord. Mais vous pourrez en parler ou observer seulement parfois. Et vous en reviendrez enrichi, avec une nouvelle vision des choses, une culture enrichie, une meilleure compréhension du monde . Imaginez durant un instant que sur terre tout le monde vit, pense comme vous, à la même vision que vous…personnellement, je m’y ennuyerais à mourir. Et le monde s’arrêterait de tourner.

Pourquoi les gens n’acceptent pas la différence ? Je ne sais pas vraiment. Cela m’a paru souvent soit instinctif, l’autre fait peur, soit par une forme d’égo surdimensionné, moi j’ai raison, toi tu as tort, sans réfléchir un seul instant à ce qu’il peut vous apporter.

Voilà ce que les soeurs Wachowski nous ont donné par cette série. Des visions du monde riches, distrayantes et enrichissantes.

Coté réalisation, pas mal de recherche dans l’image. Un mélange d’action rapide et de ralentis. Quelques plans dans cette saison 2 sont très beaux. Le ballet des huit personnages se transformant en un seul est particulièrement réussi.  Et finalement extrêmement peu d’effets spéciaux. A la réflexion, je me demande même s’il y a une seule image de synthèse?

Les acteurs sont très bons, très touchants. Le changement de l’acteur vivant en Afrique, Capheus, entre la saison 1 et la saison 2 a été un peu difficile mais au bout de quelques épisodes, je n’y ai plus fait attention.

La série, produite par Netflix,  s’arrête pour cause de budget. J’imagine que filmer sur toute la planète, cela coûte cher. Un dernier épisode de plus de deux heures terminant la série va sortir dans les jours à venir. Des rumeurs courent pour une suite…nous verrons.

Dans tous les cas, c’est une réalisation magistrale. Je la recommande à tous ceux qui veulent voir autrement.

La fête à la Gay Pride …


…ou en famille ?