L’Anomalie de Hervé Le Tellier

L'Anomalie de Hervé Le Tellier

L’Anomalie de Hervé Le Tellier est un livre passionnant, frappant, comme tout lecteur de science-fiction aime avoir entre les mains.

Un livre de science-fiction qui obtient le prix Goncourt ou de la littérature « classique » qui s’inspire de la SF ? Je pencherais plutôt pour la deuxième solution qui d’ailleurs porte de la nom de Science-Fiction blanche. Pour faire bref, un livre publié dans une édition non dédiée aux mondes imaginaires, écrit par un auteur non catalogué SF qui se lance dans ce genre un peu particulier, certes, mais si prisé de ses lecteurs quand l’ouvrage est de qualité.
L’anomalie entre tout à fait dans cette catégorie !

Un livre en trois parties

C’est ainsi que j’ai ressenti cette lecture : trois parties bien distinctes.

La première pourrait être qualifiée de « film catastrophe ». Comme dans Boing 747 en Péril, l’auteur nous présente une liste de personnages qui se retrouvent dans un avion. Tous distincts, chacun ses caractéristiques, son véçu. Etant fan depuis ma jeunesse de ce type de cinéma, j’adore. Il y a ceux que l’on désire voir survivre et ceux dont on est sur que ça va être terrible pour eux. Hervé Le Tellier s’intéresse à une dizaine de passagers et les pages du livre défilent rapidement sans lassitude. Nous ne sommes quand même pas dans Destination Finale.

La deuxième partie, l’incident, l’Anomalie, le vol du Boeing qui subit des perturbations enfin dévoilées. ET là, ça y est, plongée dans la pure science-fiction. Un auteur qui explique la théorie des cordes, il fait de la Hard-Science. Merci à lui d’ailleurs, c’est toujours de bons moments pour se remettre quelques principes scientifiques en tête. De très bons passages de vulgarisation. Matrix n’échappe pas à l’auteur et différentes théories naviguant entre philosophie et science nous sont fort bien exposées.

La troisième partie s’éloigne un peu du genre et nous présente le devenir des personnages. Dans un scénario catastrophe, peu survivent. Là, c’est tout le contraire. Beaucoup (trop) descendent de l’avion et Hervé le Tellier s’attache à leur devenir. Un conseil, pour ne pas se perdre dans tous les scènes, lire l’ouvrage rapidement. Autrement, vous ne saurez plus trop de qui on parle et passé 23h, vous allez vous mélanger les pinceaux entre March et June. Il faut lire pour comprendre. Nous assistons à des scènes de vie tout à fait originales. Finalement c’était peut-être le but de ce livre de présenter comment les personnages réagissent à une situation bien particulière.

Le dernier chapitre, le final, est excellent. Il prête à réflexion afin d’être bien sur de voir où l’imagination de l’auteur a atterri.

L’Anomalie : un livre plein à craquer

L’auteur m’a littéralement clouée sur place. Une culture pop très riches mais aussi scientifique, littéraire, religieuse, écologiste, politique… Bref, tout est abordé, voir creusé. D’ailleurs, une partie de ces références m’est étrangère. Il en reste du chemin à parcourir pour effleurer la culture pluridisciplinaire de Hervé Le Tellier.

Je n’oublierais pas aussi ses énormes clins d’œil à nos dirigeants politiques qui m’ont fait mourir de rire tellement ils sont justes. D’ailleurs, la fin du livre n’est est pas exempt. J’avoue avoir pris quelques notes afin de ne pas oublier des phrases que je qualifierais d’anthologiques.

Moralité : lisez-ce livre, c’est un régal. Et puis, j’aime quand les auteurs offrent aux lecteurs, qui par principe ne lisent pas de la science-fiction, un écrit qui leur montre combien nos mondes imaginaires sont riches et permettent des péripéties, des situations, impossibles dans le monde réel.

Résumé

Pas de résumé pour ce livre. Il a tellement été déjà spoilé par les médias que je ne vais pas en rajouter. Juste des passagers d’un avion qui vont subir une situation des plus particulières à notre époque. Une partie du livre est en Mars 2021 moment où j’écris cette article. Ca tombe bien !!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *