HEX de Thomas Olde Heuvelt

HEX de Thomas Olde Heuvelt

HEX de Thomas Olde Heuvelt nous emmène aisément dans un endroit où il ne fait pas bon vivre.

Chronique rapide pour le livre HEX de Thomas Olde Heuvelt: facile à lire, d’une écriture fluide et ne demandant pas trop de concentration. Bref, un ouvrage où on se plonge facilement. Et pourtant l’histoire n’est pas des plus sympathique. Normal, nous sommes dans le fantastique, catégorie Horreur.
En dehors de Stephen King, je lis peu de livres horrifiques mais je me laisse tenter de temps en temps. HEX s’est révélé un moment bien « distrayant » de lecteur.

Ambiance Amérique profonde

HEX est l’histoire, à notre époque, d’une petite ville fermée sur elle-même où réside une sorcière du XVIIème siècle, Katherine, avec laquelle les habitants sont dans l’obligation de cohabiter dans une entente relativement « bonne ». Cependant, je ne dirais pas sereine, ce serait aller un peu loin.

Malheureusement, les adolescents n’accepte pas cette étrange situation. Ils sont en rébellion, normal. A l’époque de Facebook, Twitter, YouTube, comment pourraient-ils rester coupés du monde sans vouloir se libérer de cette prison.
C’est un des points fort du roman. Confrontation entre ceux qui se font une raison et ceux qui veulent tout casser, pour enfin vivre libre.

La tension monte

La première partie du livre se déroule correctement. A partir du milieu, cela se corse. Et pas qu’un peu. L’auteur nous emmène dans les méandres de l’horreur, descriptive mais aussi psychologique. Première partie ponctuée de ces petites phrases, typiques de Stephen King, qui nous disent bien qu’à un moment cela va mal tourner. D’ailleurs, certaines me font penser à ces « phrases » musicales dans un bon film thriller qui nous préviennent : attention, accrochez-vous pour la suite.

HEX de Thomas Olde Heuvelt : vous remettrez-vous de la fin ?

La fin du livre est le point culminant qui permet de vraiment classer ce livre dans la catégorie Horreur. Cependant, d’où vient l’épouvante ? De la sorcière ? Ou des habitants de cette charmante ville ? La noirceur humaine, présente en chacun de nous, ne serait-elle pas à l’origine du mal ? Je vous laisse lire HEX et peut-être méditez-vous sur ce point.

Bien lire les remerciements de Thomas Olde Heuvelt à la fin du livre qui en explique la génèse. Regrets de ne pas savoir lire le néerlandais …

Résumé

Les habitants de la petite ville de Black Spring, près de New York, cohabitent avec une sorcière persécutée au XVIIème siècle. Une paix relative s’est instaurée jusqu’au jour où les adolescents de cette banlieue newyorkaise , n’acceptent plus toutes ces concessions qu’ils doivent endurer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *