Isaac Asimov

Isaac Asimov: est-ce sa coiffure qui l’a rendu l’auteur favori de nombreux lecteurs (sans jeu de mot) ?

La littérature peut nous transporter mais ce n’est pas toujours le cas. Il faut parfois lire de nombreux livres avant d’en trouver un dont nous ne pouvons plus décrocher, plus nous arrêter et nous courrons en sortant du travail pour nous replonger dans ces univers si fabuleux où nous emmènent des pages en papier juste sur lesquelles des mots ont été imprimés. Juste … De véritables voyages assis dans son fauteuil. Les auteurs sont de simples humains qui s’expriment à travers leur prose, ils ne parlent pas que de leurs personnages, ils ne racontent pas que des histoires, ils parlent d’eux, de ce qu’ils pensent, de ce en quoi ils croient et nous le transmettre par des récits, parfois proches de la réalité, parfois dans des univers totalement inventés.

Je pensais faire quelques pages sur des auteurs depuis un moment, mais j’avais du mal à trouver cette irrésistible envie de suivre, pour de nombreuses heures, un écrivain, de me lancer dans toute son oeuvre.

Ceux qui m’ont le plus marqués, Isaac Asimov et Richard Matheson nous ont quitté. J’ai quasiment tout lu, quelques petits écrits sont passés au travers mais une certaine nostalgie m’envahit quand je les regarde sans m’en approcher. Il me reste Stephen King, quelques livres, les trois derniers et bien sûr j’écrirai sur lui qui continue à me marquer au fil de ses mots. Un autre auteur m’a fait craquer cette année, Justin Cronin, mais écrira t’il autre chose? Sire Cédric publiera t’il bientôt d’autres livres? Jöel Dicker m’a interpellée et je vais pousser plus en avant ses histoires. Un auteur anonyme aussi … celui du Bourbon Kid, dont je parlerai bientôt.

Cet après-midi, j’étais plongée dans l’Échiquier du Mal de Dan Simmons, tournant les pages inlassablement, ne pouvant pas décrocher, me lever et retourner à mes tâches quotidiennes. J’ai regardé sa bibliographie et là, heureuse comme à chaque fois, j’ai dit que je ne le lâcherai pas, que je prendrai le temps mais qu’à la fin, j’aurai parcouru toutes ses pages. Et comme j’ai peiné à lire Olympos et Ilium, il y a quelques années, cela risque de ne pas toujours être facile mais pour lire des passages comme ceux que j’ai eu sous mes yeux aujourd’hui, c’est quelque chose de fantastique et que seule la lecture peut nous apporter.

Donc, je lance la section Auteur et j’espère bien qu’au fil du temps de nouveaux viendront allonger cette liste de mes livres préférés.

Ma bibliothèqye

L’an dernier, j’ai fait l’acquisition d’une nouvelle étagère. Elle ne se remplit pas trop vite, beaucoup de numérique mais cela viendra certainement bientôt… ensuite, il faudra que je change d’appartement pour avoir plus de place