Dans cette présentation, je parle de plusieurs points: pourquoi j’ai cette passion pour ce thème, ma vision de l’immense arborescence des sujets abordés par ses livres, et mon opinion sur le fait que l’âge d’or est bien passé maintenant…mais qu’il y a vraiment de l’avenir …sans jeu de mots 😃.

Petit historique personnel

J’ai dû commencé à lire de la science-fiction vers quatorze ans et comme, à cette époque de la vie, il y a pas mal de temps libre… j’en ai lu des livres. Mes écrivains préférés: Isaac Asimov, Richard Matheson, Franck Herbert…et un peu plus tard Stephen King. Mais entre ces grands auteurs, j’en ai lu pas mal d’autres, que j’ai aimé mais qui ne m’ont pas autant passionnée. A part pour Frank Herbert, dont les écrits en dehors du cycle de Dune sont extrêmement complexes à aborder, j’ai lu l’intégrale de leur bibliographie traduite en français à quelques exceptions près et j’ai toujours un ou deux des derniers Stephen King en retard.

Comme je commence à dater un peu 😉, quand je me suis plongée dans tous ces univers, tout ce que nous avons aujourd’hui à portée de main n’existait pas: pas d’Internet, pas de Netflix, pas de magnétoscope, peu de films sortant au cinéma, pas de jeux vidéo… bref, si la science-fiction vous fascinait, il n’y avait quasiment qu’un seul moyen de parcourir ce vaste sujet: la lecture.

Quand je suis entrée véritablement dans la vie active, j’avais moins de temps pour lire et tout en continuant Stephen King, j’ai quasiment abandonné le sujet pour celui des thrillers. Aujourd’hui, lasse de ces livres qui finalement m’apportent beaucoup moins, je repars à fond vers mon thème de prédilection mais avec une idée en tête: retrouver des auteurs qui ont ce très grave défaut de me faire arriver en retard à tous mes rendez-vous car je ne peux pas lâcher mon livre.

Les thèmes dans la science-fiction

Un dictionnaire de la Science-Fiction La science-fiction est un univers regroupant tellement de thèmes qu’il est difficile de tous les connaître. Anticipation, space-opera, post-apocalypse, mondes virtuels, hard-science, humour, intelligence artificielle, SF spatiale, comics, dystopie, utopie…fantastique, fantasy, heroic fantasy.. et là je suis bien loin d’avoir tout cité.

Ce que j’ai mis entre des petits points de suspension.. et bien ce sont des thèmes qui sont en train de se détacher de la science-fiction. Au départ, ils en faisaient vraiment parti mais aujourd’hui, très à la mode pour tout l’univers de la fantasy, très connu par Stephen King pour le fantastique, ils sont devenus des genres à part entière. Dans science-fiction, le mot « science » reprend son sens originel et elle raconte les histoires du futur, de technologies, les histoires dans l’espace…mais pas les histoires de dragons, d’épées, de magie.

Cependant, la frontière reste mince: prenons deux exemples:

  • La terre est envahie pas les zombies, un livre raconte l’histoire du petit groupe qui survit. Si à l’origine, le virus provient d’une manipulation génétique: n’est-ce pas une histoire de SF? Mais si derrière les zombies, il y a un maître magicien qui a fait une incantation à un dieu créateur de zombies: de l’horreur, du fantastique ? Mais ce n’est que le début du livre, dix pages et ensuite, le groupe peut affronter exactement la même chose: les zombies.
  •   Un héros se bat à grand coup d’épée contre une tribu d’êtres bizarroïdes venus envahir un royaume. Si cela se passe dans un monde imaginaire brumeux, avec de la magie: de la fantasy mais si l’auteur s’amuse à faire atterrir son héros au début du livre sur la planète car il vient d’être kidnappé sur terre pour servir de monnaie d’échange…de quel genre s’agit t’il?

Une illustration dans l’univers Comics et du cinéma?  Le dernier film Avengers, Infinity War. Nous avons de la technologie (Iron Man), de la science pure (Hulk) et de la mutation génétique (Spider-Man), de la mythologie (Thor), des pouvoirs mutants (Wanda), des voyageurs de l’espace (les Gardiens de la Galaxie)…et la magie (Dr Strange). Non seulement une partie du film se passe dans l’espace, dans un vaisseau spatial mais nous avons droit à une invasion extra-terrestre…mélangez tout, secouez et vous arrivez à un cocktail imaginaire explosif… Ce n’est pas un film de science-fiction ? Dans Allociné, ce film est classé Aventure, Action, alors que le premier volet était aussi classé Science-Fiction…

Oublions pour quelques paragraphes le terme science-fiction et employons celui de la « littérature de l’imaginaire »…

Note: je n’ai pas trouvé d’où vient ce terme qui est relativement nouveau pour moi, si quelqu’un en connait l’origine, merci bien de le mettre en commentaire.

Cette expression est bien mieux adaptée car elle englobe toute cette littérature où l’auteur invente quelque chose qui n’existe pas dans le monde tel que nous le connaissons. Et là se situe, à mon sens, le plus qui fait que j’adore ce genre: non seulement l’auteur invente une histoire mais il invente autre chose: une technologie, un panthéon des dieux, une planète, un univers parallèle, un super pouvoir…une liberté totale pour l’esprit créatif de l’auteur et pour l’imagination du lecteur. Un must.

Et la littérature de l’imaginaire est très très ancienne, de la nuit des temps. Les grands auteurs de mythologie grecque et romaine ne racontent-ils pas l’histoire des dieux dans un monde en dehors du monde réel? Ils ont retranscrit les croyances transmises oralement dans de passionnantes tragédies.  Les contes racontés par les frères Grimm ne sont-ils pas dans un univers très riche et totalement inventé? L’imaginaire est là depuis longtemps et la science-fiction, si nous prenons le terme dans son sens strict a juste utilisé de nouvelles notions, issues de récentes découvertes scientifiques et qui ont permis de partir voyager dans des contrées infinies.

En dehors de cette part d’imaginaire, les auteurs abordent tout ce que vous pouvez trouver dans la littérature que je vais nommé « classique »: quoi de plus romantique que « Le jeune homme, la mort et le temps » de Richard Matheson, les superbes intrigues policières d’Isaac Asimov dans le Cycle des Robots, les questions philosophiques de Philip K. Dick (et je ne peux m’empêcher de citer Matrix, ce n’est pas un livre mais coté philosophie, c’est impressionnant), le documentaire historique dans World War Z de Max Brooks…tout y est.

Petite anecdote: j’ai souvent essayé de faire lire de la SF à des amis et j’ai parfois échoué mais parfois j’ai réussi et là, ils sont étonnés car ils ne pensaient pas retrouver un thème qui leur est cher mais qui se situe sur la planète Alpha… il faut bien choisir les livres que nous prêtons 😉

Donc la science-fiction et plus généralement la littérature de l’imaginaire  ne parle pas que de vaisseaux spatiaux et de robots comme beaucoup de personnes le pensent. Il n’y a pas que Star Wars et Harry Potter. C’est un univers littéraire d’une telle richesse que vous pouvez y trouver non seulement le plaisir de lire mais aussi une immense source de réflexion.

La science-fiction aujourd’hui

Dans la première partie, je parlais de l’époque où la passion pour ce thème ne pouvait être nourrie que par la lecture. Ce n’est plus le cas aujourd’hui car, comme je l’évoquais déjà, les possibilités de rentrer dans cet univers sont multiples. Quand nous sommes addicts à la SF, il y a de quoi faire! La jeune génération lit moins aussi, les réseaux sociaux, YouTube…prennent beaucoup de temps.

Alors, quand je me promenais il y a un an dans le rayon dédié de mon magasin préféré: deux beaux livres en exposition, mais parus il y a trente ans et réédités, un nouveau livre, une petite étagère derrière avec quelques volumes connus, un grand rayon Stephen King, que j’ai épuisé, et de nombreuses étagères avec de la fantasy, de la magie…qui ne m’intéresse pas beaucoup (même si j’aime vraiment bien Harry Potter) et un énorme rayon thriller. Contraste avec mes souvenirs de jeunesse où je passais une heure dans ce rayon à lire la quatrième de couverture pour choisir un livre ou deux livres, mon budget étant limité. Mais heureusement, il y avait le bouquiniste du coin. Mais voilà une la principale raison qui m’a fait m’éloigner de ce genre.

Ils sont passés où les écrivains de science-fiction? Et bien, comme je naviguais sur le net, j’en ai croisé plein. Énormément d’auteurs qui écrivent et sont publiés dans des maisons d’éditions que je ne connaissais pas ou auto-édités… Du coup, j’ai pas mal fouillé internet et aujourd’hui ça y est, j’ai une très belle PAL de livres récents dans lesquels me plonger et dont je parlerai dans les prochains mois, années, dans les pages de ce blog….et là, peut-être vais-je trouver mes nouveaux auteurs préférés 😃

Oui, la science-fiction est bien présente, toujours là et foisonne encore de multiples écrits qu’il reste juste à découvrir.

Les thèmes de Science-Fiction dans ce blog

Très peu de thèmes à ce jour car je viens juste de lancer cette section mais elle va vite s’étoffer.

Et comme je me suis mise aussi à écrire quelques nouvelles: ma catégorie Nouvelles qui va s’agrandir elle aussi bientôt. D’ailleurs, la catégorie SF quantique distinguée de Hard Science ci-dessus correspond à un petit challenge personnel. Comme j’écris des nouvelles en lien avec la physique quantique, j’ai décidé de lire tous les livres de fiction parus dans ce thème. Challenge assez modeste car il n’y a pas une très grande littérature spécialisée dans cette branche de l’arbre de la science-fiction.

Vous pouvez aussi retrouver des articles sur les séries et le cinéma.

un nouveau dictionnaire historique de la science-fiction

Si vous cherchez un livre style dictionnaire, j’ai dans ma bibliothèque cet ouvrage, très chronologique.Il s’arrête en 2009 avec Avatar. Il est un peu cher mais…il pèse très lourd. Je l’ai depuis un moment et ne me suis pas vraiment plongée dedans…à voir donc si c’est un bon ouvrage de référence.